4.2.06

Mon père ? Une mère juive !

Ah ! Mon papa ! Ce vieil homme de cinquante-cinq ans déjà ! Parfois, il me dépasse, en gros, il m'étonnera toujours ! En bon papa poule qu'il est, mon père s'inquiète de mon état de santé et de l'état de mon assiette depuis que j'ai quitté mon ancien employeur. Réflèxe logique de père sans doute... Peu importe ! Il m'avait fait promettre de faire appel à lui si j'éprouvais de grosses difficultés. Ce que je fis il y a quelques jours. Après avoir entendu la phrase banale qui tombe comme un couperet "Mais enfin ? Tu as du travail, maintenant !" C'est vrai, je travaille mais, pour rappel, je ne percevrai mon premier salaire qu'à la fin du mois... Bref, après cette mélopée classique, nous convenons de nous voir ce vendredi soir danas un centre commercial en bordure du ring (NDLA: périphérique extérieur) afin que je puisse glaner quelques deniers auprès de lui. Bon, c'est un peu le bout du monde pour moi qui ne dispose pas de voiture mais soit, m'y voilà à l'heure dite.

Et là, surprise... Mon doux papa, dans un élan digne d'une mère juive, décida de faire mon marché avec moi ! "Ben oui, voyons, c'est un hypermarché ici, remplissons ton frigo et ton surgélateur, comme ça tu pourras manger tout le mois !"
En soi, l'idée est excellente; mon père me parle même de produits à lessiver, de réserves, d'arbre à chat, etc, etc...
Il m'aura fallu quelque vingt minutes pour faire comprendre à mon père que je n'achèterai rien ou presque dans cette grande surface-là. Non que je ne désirais pas voir remplir mes placards à ses frais, l'idée me séduisait plutôt, mais qu'il m'était impossible de faire trente-cinq minutes de métro et vingt minutes de marche en portant à bout de bras :
  • 20 kg de litière
  • 1 arbre à chat
  • 12 briques de lait
  • 6 bouteilles d'eau
  • 2 kg de café
  • 5 kg de viande
  • presqu'autant de légumes et de fruits
  • 4 l de produit lessiviel
  • etc, etc...

Puisqu'à la question "Tu me reconduis chez moi ?", je me suis vu essuyer un refus net et catégorique. " Ah ! Non ! Je ne traverse pas la ville ce soir ! Je suis fatigué et malade, pour conduire c'est pas l'idéal". Pas de soucis, mon papou mais dans ces cas-là, je fais comment ???
Et mon père d'observer, consterné, le caddie qu'il avait déjà commencé de remplir allègrement...
Je l'aime mon père, aussi pour ce genre de travers !

8 Partage(s):

timy21 a dit...

Mon pauvre tu fais très Fran Fine comme ca !!!
"Quand c'est que tu vas te marier ma fille !!!!"

Bleu a dit...

Fran Fine... Kèzako ?

Joss a dit...

Ils sont drôle les papoutes!
On les aimes, généreux et parfois plus ou moins conséquant...
Hi! Hi!

Alcib a dit...

Tiens, l'espace commentaire fonctionne, ici ; il y a encore des privilégiés en ce monde ;o)

zeloune a dit...

COMITE DE SOUTIEN;

A bien y réfléchir cela ferait mal au coeur de laisser un blog à la dégringole, l'espace d'une semaine pendant laquelle notre cher Lucifer arpentera de nouvelles contrées. Alors MOBILISONS-NOUS: Si chacun de ses fidèles (?) lecteurs parcourt au moins deux pages par jour et depose un commentaire, l'absolu-vindicatif devrait maintenir sa place au blogrank!!!!(ou tout du moins ne pas trop s'effrondrer). TOUS A VOS CLAVIERS BLOGGUEURS! Maintenons haut le drapeau jusqu'au retour du Roi!
http://www.absolu-vindicatif.com/

brigetoun a dit...

et vous savez quel que soit votre âge, vous aurez droit aux mêmes attentions de votre père mère juive. Ma mère qui n'était pas juive ne me laissait jamais repartir de chez elle (j'avais 59 ans) sans un pot de confiture, une boite de gateaux, choses que je ne mangeais pas et que je laissais en évidence sur un banc pour que quelqu'un se serve

Alcib a dit...

Je me demande parfois si je n'aurais pas aimé avoir un peu plus de culture juive dans la famille ; je serais peut-être moins errant aujourd'hui...

PaysageMan a dit...

Les parents...

C'est joliment décrit ton histoire !

Oliv'